accélérer


accélérer

accélérer [ akselere ] v. tr. <conjug. : 6>
• 1327 ; lat. accelerare, de celer « rapide » célérité
1Cour. Rendre plus rapide. Accélérer l'allure, le mouvement. hâter, presser. Pronom. « Les battements du cœur s'accéléraient l'un après l'autre » (Flaubert).
2Fig. Rendre plus prompt. activer, avancer, presser. Il faut accélérer les travaux, l'exécution.
3Intrans. (1937) Augmenter la vitesse d'une voiture, la vitesse du moteur (même à l'arrêt). accélérateur. Accélérez, changez de vitesse.
⊗ CONTR. Modérer, ralentir, retarder. Freiner.

accélérer verbe transitif (latin accelerare, de celer, -eris, rapide) Accroître la vitesse d'un corps en mouvement, le rythme de fonctionnement d'un moteur, d'un organe : Le café accélère les battements du cœur. Le cheval accélère son allure. Rendre plus rapide une action, faire qu'un processus s'installe plus vite et avec plus d'ampleur, faire qu'un événement ait lieu plus rapidement : Accélérer des préparatifs.accélérer (difficultés) verbe transitif (latin accelerare, de celer, -eris, rapide) Conjugaison Attention à l'accent sur le deuxième e, tantôt grave, tantôt aigu : j'accélère, nous accélérons ; il accélérera. ● accélérer (expressions) verbe transitif (latin accelerare, de celer, -eris, rapide) Familier. Accélérer le mouvement, aller plus vite. Accélérer le pas, marcher plus vite, se presser. ● accélérer (synonymes) verbe transitif (latin accelerare, de celer, -eris, rapide) Rendre plus rapide une action, faire qu'un processus s'installe plus...
Synonymes :
- hâter
- précipiter
Contraires :
- modérer
accélérer verbe intransitif Augmenter la vitesse d'un véhicule quelconque et, en particulier, appuyer sur l'accélérateur d'une voiture.

accélérer
v.
rI./r v. tr.
d1./d Augmenter la rapidité de. Accélérer la marche.
d2./d Fig. Faire évoluer plus rapidement. Accélérer la décision d'une affaire. Syn. hâter.
rII./r v. Pron. Augmenter de vitesse. Mouvement qui s'accélère.
rIII/r v. intr.
d1./d Agir sur l'accélérateur d'une automobile pour augmenter sa vitesse.
d2./d Rouler plus vite. Les voitures accélèrent dans les lignes droites.

⇒ACCÉLÉRER, verbe trans.
Rendre plus rapide un mouvement ou un développement en cours.
I.— Emploi trans.
A.— [Le compl. désigne un mouvement physique] :
1. Un certain degré de chaleur est nécessaire au développement des animaux, comme à celui des plantes : un degré plus fort l'accélère et le précipite.
P. CABANIS, Rapports du physique et du moral de l'homme, t. 2, 1808, pp. 20-21.
2. Il y a des pentes où le rôle de la traction se borne à retenir. Ceux qui veulent arrêter un mouvement lui rendent un double service : ils l'accélèrent et ils le règlent.
E. RENAN, L'Avenir de la science, 1890, p. 384.
3. ... il avait la main droite sur le volant du changement de marche, comme un pilote sur la roue du gouvernail; il le manœuvrait d'un mouvement insensible et continu, modérant, accélérant la vitesse;...
É. ZOLA, La Bête humaine, 1890, p. 118.
4. ... je montais aux côtés de mon père. Rien ne m'étonnait, même monté à cru. Mais j'étais sans principe, sans art ni science. Ce pouvoir d'imprimer une allure, de la soutenir, de la cadencer, de l'accélérer ou de la réduire, de l'éteindre presque, cette domination de l'homme, cette soumission de la bête, cette entente absolue où tout semblait deviné, autant de choses insoupçonnées de moi qui me pénétraient d'admiration.
J. DE PESQUIDOUX, Le Livre de raison, t. 1, 1925, p. 215.
5. [Il] te suffit de te reculer et d'accélérer le pendule des jours, pour voir de ta graine jaillir la flamme et de la flamme d'autres flammes et marcher ainsi l'incendie se dévêtant de ses dépouilles de bois consumé,...
A. DE SAINT-EXUPÉRY, Citadelle, 1944, p. 907.
Fam., péj. [Except., avec un compl. désignant une pers.] Faire accélérer le pas à :
6. Je plaçai les plus solides par derrière, avec ordre d'accélérer les traînards à coups de baïonnette... dans le dos.
G. DE MAUPASSANT, Contes et nouvelles, t. 2, Les Idées du Colonel, 1884, p. 249.
Emploi abs. [Avec ell. du compl.] Augmenter la vitesse (d'un véhicule) :
7. Maintenant, le corbillard-limousine s'était remis en marche, il évoluait avec précision autour des monticules de tonneaux de vin amassés sur le quai, longeait le quai désert car il était grand matin, accélérait pour aller passer le pont et rejoindre la route de Paris.
B. CENDRARS, Bourlinguer, 1948, p. 52.
8. ... nous nous mîmes à courir pour rattraper un tramway qui démarrait justement sur la place du Marché-Vieux, un tramway à courbes gémissantes, et qui se mit à accélérer dès qu'il eut atteint les faubourgs, et qui avait l'air de foncer au hasard en rase campagne, dans la brume, la pluie, le vent, la nuit,...
B. CENDRARS, Bourlinguer, 1948 p. 254.
En partic. Augmenter la vitesse d'une voiture automobile en appuyant sur l'accélérateur :
9. Je roulai pendant une demi-heure... Je trouvai enfin une route goudronnée, puis... un morceau de route large et droite, bordé de maisons... C'était propre et ça donnait envie d'accélérer, de retrouver la route qui reprenait au-delà, avec ses arbres.
R. VERCEL, Capitaine Conan, 1934, p. 250.
10. Rosenthal attendait dans une vieille auto découverte... Vers cinq heures et demie, ils partirent. Il faisait tout à fait nuit... Dès que Rosenthal accéléra, sous les arbres pourris de la forêt de Saint-Germain, le froid leur coupa les joues.
P. NIZAN, La Conspiration, 1938, p. 62.
B.— [Le compl. désigne une activité physiol. ou, plus gén., humaine] :
11. ... il falloit calculer les circonstances où nous sommes, et les effets de notre constitution. N'est-ce pas au pouvoir exécutif seul qu'elle donne le droit de proposer la guerre, d'en faire les préparatifs, de la diriger, de la suspendre, de la ralentir, de l'accélérer, de choisir le moment et de régler les moyens de la faire?
M. ROBESPIERRE, Discours, Sur la guerre, 1792, p. 100.
12. La vie n'est que la fleur d'un jour, un songe fugitif; et comme si l'intempérie du climat n'étoit pas suffisante pour l'abréger, la violence des passions en accélère encore plus promptement la ruine et la destruction.
J. DE CRÈVECŒUR, Voyage dans la Haute Pensylvanie et dans l'État de New-York, t. 1, 1801, p. 164.
13. ... l'habitude modifie et transforme les suites de jugements réfléchis, tantôt en accélérant et facilitant les opérations qui les précèdent et les motivent au point de les rendre insensibles et d'en confondre plusieurs dans une seule, tantôt en annulant tout à fait ces opérations...
MAINE DE BIRAN, De l'Influence de l'habitude sur la faculté de penser, 1803, p. 178.
14. ... « j'avoue que je ne partage pas plus le zèle des moralistes pour diminuer et gêner nos plaisirs, que celui des politiques pour accroître notre fécondité et accélérer notre multiplication. »
P.-J. PROUDHON, Qu'est-ce que la propriété?, 1840, p. 282.
15. Les accidents, en pareil cas, ne font que développer le germe du mal, accélérer la marche de la maladie. L'influence physique des passions sur le cœur est une théorie... on en est bien revenu depuis vingt ans...
E. et J. DE GONCOURT, Renée Mauperin, 1864, p. 281.
16. Chaque type cellulaire trouve dans le plasma sanguin les aliments qui lui conviennent, les substances qui accélèrent ou modèrent son activité.
A. CARREL, L'Homme, cet inconnu, 1935, p. 90.
17. ... mon pouvoir n'est point en cause, et je n'ai pas à freiner ou accélérer mes démarches pour des mobiles sans grandeur,...
A. DE SAINT-EXUPÉRY, Citadelle, 1944, p. 659.
Rem. On constate la fréq. apparition dans cet emploi des notions de chute, de ruine, de crise comme s'il s'agissait d'un destin. Cf. ex. 12 et :
18. Un embarras financier ressemble à une marche dans les sables mouvants ou sur un terrain de tourbières : les efforts que l'on fait pour s'en dégager ne servent qu'à empirer la situation et accélérer la catastrophe.
L. REYBAUD, Jérôme Paturot, 1842, p. 397.
II.— Emploi pronom. [Le suj. désigne un mouvement ou l'activité d'un être] :
19. J'entendais derrière moi le tintin du grelot pendu à son collier, un tintin qui s'accélérait et se ralentissait alternativement, selon que moi-même, plus ou moins, je hâtais le pas ou le modérais.
G. COURTELINE, Le Gendarme est sans pitié, 1899, 2, p. 160.
20. Je pars pour la promenade d'onze heures et demie, résolue à battre les futaies d'Auteuil. Un printemps caché y frémit jusque dans le vent, aigre s'il s'accélère, mol et doux quand il s'attarde.
COLETTE, La Maison de Claudine, 1922, p. 234.
21. Ceux qui ont le sens de l'invisible, qui gardent en eux fût-ce seulement les rudiments du don contemplatif, c'est dans la solitude au contraire que leur vie s'accélère, s'intensifie et qu'ils ont la sensation de commencer proprement à être.
Ch. DU BOS, Journal, nov. 1927, p. 362.
22. ... tous fuient, accomplissant de larges courbes sur la scène autour du gouverneur remonté sur son estrade. Le mouvement s'accélère, se précipite, s'affole jusqu'à ce que les gens s'immobilisent en groupes, à la voix du vieux curé.
A. CAMUS, L'État de siège, 1948, p. 206.
Prononc. ET ORTH. — 1. Forme phon. :[], j'accélère []. PASSY 1914 relève 2 possibilités de prononc. pour l'inf. : -'re ou -e're (avec [] ou [e] mi-longs). Enq. :/aksele2/ Conjug. parler. 2. Dér. et composés : accélérant, accélérateur, accélératif, accélération, accéléré, accélérifère, accélérine, accélérographe, accéléromètre. 3. Conjug. — Pour l'alternance [e]/[] de la voyelle finale du rad. et pour la répartition des graph. é, è dans le paradigme verbal, cf. abréger.
Étymol. ET HIST. — 1. 1327 « rendre plus rapide (l'arrivée, le cours d'un événement, le déroulement d'une action) » trans. (J. DE VIGNAY, Mir. hist., 9, 103 [éd. 1531] ds QUEM. t. 1 1959 : La tarde occasion accelere, la perplexité expedie, la dure assouage); 1458 (date de la représentation) « id. » (Myst. du Vieil Testam., II, 50 var. du vers 1006 ds DG :L'homme juste... Ne meurt de mort accelerée); 1690 terme phys. (FUR. s.v. :Les corps graves en tombant accelerent leur mouvement en certaine proportion qu'on fait voir dans la Statique); réfl. fin XVIIIe s., subsiste « devenir plus rapide » (BUFFON, Époq. de la nat., 1 ds DG : Quand même l'on voudrait supposer que le mouvement de rotation viendrait à s'accélérer); emploi absolu « appuyer sur l'accélérateur d'une automobile » (1934, supra); 2. 1575 « presser, hâter (obj. inanimé concr.) » trans. (PARÉ, II, 20 ds LITTRÉ : La tunique charnue de l'œsophage est tissue de filaments transversaux pour accelerer tant le boire et le manger que les vomissements et vents rejettés de l'estomac au dehors).
Empr. au lat. accelerare trans. au sens de « exécuter plus rapidement une action » dep. ACCIUS, Trag., 23 ds TLL s.v., 272, 64 : celebri gradu gressum adcelerasse; au sens « rendre plus rapide le cours (d'un événement) » dep. LUCRÈCE, 6, 772, ibid. 273, 13 : mortem quae possent adcelerare; intrans., synon. de properare en lat. class. : CIC., Cat., 2, 6, ibid., 272, 37 : si accelerare volent, ad vesperam consequentur Catilinam.
STAT. — Fréq. abs. litt. :371. Fréq. rel. litt. :XIXe s. : a) 443, b) 404; XXe s. : a) 473, b) 697.
BBG. — FROMH.-KING 1968. — GUILB. Astronaut. 1967. — ROUGNON 1935.

accélérer [akseleʀe] v. tr. [CONJUG. céder.]
ÉTYM. 1327; lat. accelerare, de celer « rapide ».
1 Rendre plus rapide (un mouvement, le rythme de fonctionnement d'un organe). || Accélérer l'allure, le mouvement.(1895). Sports. || Accélérer le train. Hâter, presser.Emploi pron. (→ ci-dessous cit. 2 et 5). — P. p. et adj. (→ cit. 4 et Accéléré).
1 Quatre chevaux qu'il ne pouvait retenir accéléraient leur train.
Flaubert, Trois contes, « Un cœur simple ».
2 Les battements de cœur (…) s'accéléraient l'un après l'autre, à intermittences inégales.
Flaubert, Mme Bovary, II, 13.
3 (…) je bus (…) la mixture qui allait accélérer la lutte de mon sang contre mon cœur trop faible.
Giraudoux, Bella, VI.
4 (Le destin) c'est simplement la forme accélérée du temps.
Giraudoux, La guerre de Troie n'aura pas lieu, p. 13.
5 (…) six années tellement brèves, effrayantes d'avoir été si brèves, tant s'accélère de plus en plus la fuite du temps, au déclin de la vie.
Loti, Suprêmes visions d'Orient, p. 1.
6 (…) lente intoxication, qui accélérait encore la déchéance générale commencée trois années plus tôt.
Martin du Gard, les Thibault, IV, 2.
7 Sa fébrilité lui avait fait insensiblement accélérer l'allure.
Martin du Gard, les Thibault, VIII, 9.
Fig. Rendre plus prompt. Activer, avancer, presser. || Accélérer les travaux.
2 Intrans (1937, in Petiot). Augmenter la vitesse d'une voiture; la vitesse du moteur (même à l'arrêt). Accélérateur. || Accélérez doucement, ensuite changez de vitesse.
8 (…) nous nous mîmes à courir pour rattraper un tramway qui démarrait justement sur la place du Marché-Vieux (…) et qui se mit à accélérer dès qu'il eut atteint les faubourgs (…)
B. Cendrars, Bourlinguer, p. 254.
tableau Verbes exprimant une idée de mouvement.
——————
accéléré, ée p. p. adj. Accéléré.
CONTR. Modérer, ralentir, retarder. — Freiner.
DÉR. et COMP. Accélérateur, accéléré. Accélérographe, accéléromètre. Réaccélérer.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • accelerer — Accelerer. v. act. Haster, presser. Il faut accelerer ce travail …   Dictionnaire de l'Académie française

  • accelerer — Accelerer, actif. acut. Est composé, et pur Latin, de ad et celerer inusité, qui vient de celer, aussi Latin qui signifie leger, prompt, habile. Accelerare, Le naïf François est haster, qui est d action reflexive, car on dict, Je me haste,… …   Thresor de la langue françoyse

  • accélérer — (a ksé lé ré. L accent sur la syllabe lé est aigu ou grave, suivant la règle qui est observée pour le verbe céder) v. a. Augmenter la célérité, rendre plus rapide, plus prompt. La pesanteur d un corps qui tombe en accélère le mouvement. Il… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • ACCÉLÉRER — v. a. Hâter, augmenter la vitesse, presser. La gravité d un corps qui tombe en accélère le mouvement. Accélérer la marche d une armée. Il faut accélérer ce travail. Accélérer la décision d une affaire. ACCÉLÉRÉ, ÉE. participe, Mouvement accéléré …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • ACCÉLÉRER — v. tr. Rendre plus rapide. La gravité d’un corps qui tombe en accélère le mouvement. Accélérer la marche d’une armée. Il faut accélérer ce travail. Accélérer la décision d’une affaire. Mouvement accéléré. Pas accéléré. Voitures accélérées.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • Accélérer — Accélération L accélération désigne couramment une augmentation de la vitesse; en physique, plus précisément en cinématique, l accélération est une grandeur vectorielle qui indique la modification affectant la vitesse d un mouvement en fonction… …   Wikipédia en Français

  • accélérer — vt. (le pas, l allure) : fâre alâ le plôte pe vito <faire aller les jambes plus vite> (Arvillard) ; alonzhî <allonger> vt. /vi. (Albanais.001). A1) accélérer, appuyer sur l accélérateur : a(k)ssèlèrâ vi. /vt. (001, Villards Thônes) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Accélérer le mouvement — ● Accélérer le mouvement aller plus vite …   Encyclopédie Universelle

  • Accélérer le pas — ● Accélérer le pas marcher plus vite, se presser …   Encyclopédie Universelle

  • s'accélérer — ● s accélérer verbe pronominal être accéléré verbe passif Être de plus en plus rapide : Travailler à un rythme accéléré. S intensifier, s accroître rapidement : Dégradation accélérée de la situation économique. ● s accélérer (expressions) verbe… …   Encyclopédie Universelle